Fédération des harmonies et orchestres symphoniques du Québec

Adresse de la page: http://fhosq.org/a-propos/livre-vert/

Livre vert

Avril 2017…

Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, monsieur Sébastien Proulx et la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, madame Lucie Charlebois, procèdent au lancement de la très attendue POLITIQUE SUR L’ACTIVITÉ PHYSIQUE, LE SPORT ET LE LOISIR.

FEUILLET RÉSUMÉ

Politique sur l’activité physique, le sport et le loisir “Au Québec, on bouge!”

Bien que d’emblée, le ministre affirme que “cette politique aborde les loisirs sous toutes leurs formes et réaffirme leur importance pour le développement des personnes et des communautés, ainsi que le rôle inestimable qu’ils jouent dans la qualité de vie des citoyennes et des citoyens.” et qu’on affirme que “axée sur les personnes davantage que sur les structures, la politique Au Québec, on bouge ! vise à offrir à tous les Québécois et Québécoises, en particulier aux jeunes de 0 à 17 ans, quelle que soit leur condition sociale ou leur situation géographique, des occasions de pratiquer des activités diversifiées dans des conditions optimales.“, force est de constater qu’il n’y a AUCUNE autre mention de la place qui doit être accordée au loisir culturel, à l’importance de ses bienfaits.

Les quelque 100 fédérations sportives et organismes nationaux de loisirs totalisent, pour leur part, près d’un million de membres regroupés dans des milliers d’équipes, de clubs, de ligues et d’associations. À ce nombre impressionnant, il faut ajouter les dizaines de milliers de personnes qui, sans être officiellement membres de ces organismes, bénéficient indirectement de leur action.”

La FHOSQ aimerait bien que le MESS cesse de se targuer de l’apport des organismes nationaux de loisir et de comptabiliser leurs membres et leurs bénévoles sans les inclure dans sa politique…

Nous reconnaissons les gains de “Secondaire en spectacle”et les en félicitons, mais c’est bien peu pour l’ensemble des québécois de tous âges qui pratiquent un loisir “socialement et culturellement actif”!


Juin 2013

Le monde du loisir se préparait à un rendez-vous historique : une politique claire et inclusive du LOISIR, du sport et de l’activité physique. Le gouvernement a répondu en lançant un défi à la population québécoise : qu’elle soit, dans dix ans, parmi les nations les plus en forme du monde…

En compagnie de son adjoint parlementaire, M. Sylvain Pagé, la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Madame Marie Malavoy, a présenté, le 10 juin 2013, le livre vert ayant pour titre Le goût et le plaisir de bouger : vers une politique nationale du sport, du loisir et de l’activité physique.


Les enjeux

Consultez le LIVRE VERT

Et si le Livre vert s’ouvrait aux activités culturelles et artistiques?

Consultez le MÉMOIRE déposé par la FHOSQ auprès du MELS

Vous pouvez également consulter les mémoires déposés par le Conseil québécois du loisir et par nos partenaires en loisir ici : Mémoires du CQL et des ONL


Décembre 2013

La FHOSQ salue la position de la Ministre Malavoy au sujet du refus d’un minimum obligatoire de minutes consacrées à l’éducation physique au primaire et au secondaire.

Montréal, le 4 décembre 2013 – La FHOSQ salue la position de la Ministre qui reconnaît l’apport démocratique des conseils d’établissement et qui refuse d’appliquer unilatéralement un minimum obligatoire de minutes consacrées à l’éducation physique au primaire et au secondaire.

La Ministre répondait ainsi à une pétition du Comité d’action ÉPS qui réclamait « de modifier dès l’an prochain le Régime pédagogique en vigueur dans les écoles du Québec de manière à garantir un minimum obligatoire hebdomadaire de 120 minutes d’éducation physique et à la santé aux élèves du préscolaire et du primaire, et de 150 minutes aux jeunes du secondaire. »

Le Comité d’action ÉPS a répliqué en publiant un communiqué intitulé « Malgré le dépôt d’une pétition de plus de 10 000 signatures LA MINISTRE MALAVOY FERME LA PORTE À L’AJOUT D’HEURES D’ÉDUCATION PHYSIQUE OBLIGATOIRES DANS LES ÉCOLES »

Il y indique notamment : « Rien ne nous fera changer d’idée, nous maintenons le cap. Un minimum obligatoire d’heures d’éducation physique dans les écoles n’est pas un luxe mais bien une nécessité, que la ministre y croit ou non. »

La FHOSQ est d’accord avec la position de la Ministre qui réitère la notion de libre choix et le respect de l’engagement bénévole en faisant confiance aux orientations des conseils d’établissement. La FHOSQ espère donc que la Ministre inscrira clairement dans la nouvelle Politique du sport, du loisir et de l’activité physique une vision inclusive de toutes les formes de loisir afin de sensibiliser et mobiliser la population entière à l’importance d’être actif et engagé physiquement et socialement.

www.bandesportive.com/plus/plus-nouvelles.html (communiqué du Comité d’action ÉPS, lettre de la Ministre Malavoy et pétition) 


© 2017 Fédération des harmonies et orchestres symphoniques du Québec.